Institut pour l’embellissement, l’Aménagement, l’équipement et la Gestion des Sites universitaires
Plan du site News
AccueilInesu
Immobilier
Parc scientifiqueTourismeContact

Nouveau quartier durable à Louvain-la-Neuve

29 septembre 2020



Le 29 septembre 2020, le conseil communal d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a approuvé à une très large majorité (25 voix pour, quatre abstentions) l’avant-projet de SOL (Schéma d’Orientation local) concernant le futur quartier Athéna-Lauzelle que l’UCLouvain souhaite construire le long du boulevard de Lauzelle à Louvain-la-Neuve.
La vision de l’UCLouvain est de « Développer un quartier exemplaire en termes de durabilité et de mixité sociale, sorte de laboratoire à ciel ouvert, en étant attentive à proposer une offre de logements diversifiée et accessible financièrement, à destination des familles prioritairement, tout en respectant les impositions de densification de la Région wallonne » indique Nicolas Cordier, responsable du développement urbain et régional de l’UCLouvain.

Celui-ci insiste sur le caractère exceptionnel du nouveau quartier : « A l’échelle de la Wallonie, il s’agit du plus grand projet immobilier piloté par un seul développeur, l’UCLouvain, avec des objectifs durables et exemplaires. »

Si vous souhaitez visualiser la vidéo de présentation de l'avant projet, cliquez ici.

Les axes de l’éco-quartier :

1. Accessibilité financière durable :
a. Pour contrer la pyramide des âges élevée en Brabant wallon et en particulier à Louvain-la-Neuve, l’UCLouvain va mettre en place une offre de logements et des critères précis permettant d’accueillir davantage de jeunes et familles
b. L’UCLouvain favorisera l’accès aux acteurs en logements publics et à loyers modérés, avec, au total min. 40 % de logements à prix sociaux, moyens ou encadrés.

2. Quartier urbain et innovant :
L’objectif de l’UCLouvain : poursuivre une urbanisation durable, concilier l’accueil de jeunes ménages avec une densité de quartier urbain.
Comment ?
a. Via des types d’habitats innovants, en continuité avec les expérimentations du début de Louvain-la-Neuve. Exemples : le Community Land Trust, les habitats groupés, la co-emphytéose.
b. En structurant le quartier par des espaces publics fédérateurs, créateurs de liens.

3. Mobilité douce :
a. En fil rouge de la construction de Louvain-la-Neuve et de son piétonnier il y a près de 50 ans, l’UCLouvain veut poursuivre une véritable politique d’alternative à la voiture individuelle en développant des liaisons douces avec le centre urbain et la gare de Louvain-la-Neuve.
b. L’intérieur du quartier ne sera pas accessible aux voitures. Celles-ci devront stationner dans des parkings silos situés aux entrées du quartier. Les voiries seront par ailleurs en boucle pour éviter toute possibilité de transit et favoriser une circulation apaisée.
c. Développement d’un large service de voitures partagées et de location de vélos.

4. Impact environnemental
a. L’UCLouvain réduira au maximum les émissions de CO², tant dans la construction du quartier (matériaux durables) que pour la consommation des futurs habitats (mise en réseau des productions de chaleur/énergie vertes).
b. Le projet veillera au maintien et au développement de la biodiversité, en lien avec la présence du bois de Lauzelle (zone Natura 2000) et avec les espaces naturels ou verts du futur quartier.

La concertation citoyenne est une autre spécificité du projet. L’UCLouvain a voulu permettre au grand public de s’approprier ce projet, dès son démarrage. Comment ? Via des balades urbaines, via l’échange d’idées et via des ateliers participatifs. Cette démarche, unique à ce stade du projet, a suscité plus de 400 candidatures, ramenées à un panel représentatif de 90 citoyen/nes. Leur souhait ? Que ce quartier durable intègre des espaces de rencontre, en harmonie avec la nature et où une qualité de vie sera rendue possible par un aménagement durable et une pleine adhésion citoyenne.

Les prochaines étapes : Après l’adoption définitive du SOL à la mi-2021, des permis d’urbanisation et des permis d‘urbanisme (groupés ou non) devront être étudiés et introduits. Le chemin est encore long avant les premières constructions qui devraient démarrer en 2024 si le rythme est suivi et le projet soutenu.

Du côté de la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, l’échevin de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire Yves Leroy s’enthousiasme au sujet de ce projet exemplaire : « La ville et l’Université se sont concertées pendant plusieurs années sur ce projet. Le résultat, avec l’apport du panel citoyen, est à la hauteur de l’enjeu et nous pouvons nous en féliciter mutuellement : il s’agira vraiment d’un éco-quartier exemplaire, dont la conception, intègre bien tous les aspects du développement durable. Plus particulièrement, le projet rencontre bien deux points d’attention essentiels pour la Ville : un accent très fort sur la mobilité douce et une grande mixité sociale, notamment avec la concrétisation dans ce nouveau quartier de notre projet de Community Land Trust. »

Si vous souhaitez visualiser la présentation powerpoint de l'avant projet de SOL, cliquez sur l'image ci-dessous.



13 avril 2020

Les procédures urbanistiques et d’aménagement du territoire sont complexes et longues pour mettre un œuvre le dernier développement résidentiel majeur de Louvain-la-Neuve, à l’image de son ampleur (environ 1400 logements) et des attentes qu’il génère.

Suite à un accord intervenu entre la Ville et l'UCL en mars 2018, l’UCLouvain a désigné l’auteur de projet du SOL (schéma d’orientation local) début 2019 : les bureaux associés XMU et Alphaville.

En parallèle de la conception de la première partie du SOL (l’analyse contextuelle du site), une véritable concertation citoyenne a été menée. En premier lieu, une balade urbaine a réuni un échantillon de 90 citoyens choisis dans une liste de plus de 400 volontaires ! Les participants ont témoigné d’une vision partagée autour d’un nouveau quartier qui soit exemplaire. Leur souhait était de voir émerger un quartier durable qui comprendrait des espaces de rencontre, en harmonie avec la nature et où une qualité de vie serait rendue possible par l'aménagement durable du nouveau quartier et par une pleine adhésion citoyenne.

À la suite de la visite sur le terrain, les habitants sélectionnés se sont réunis sous la forme d'ateliers de travail qui, à travers de petits groupes sur des sujets bien précis (l’environnement, l’habitat, la mobilité, les services et les équipements, la gouvernance...) ont permis d'avancer sur la programmation du futur quartier durable et la mise en œuvre de scénarii.

Afin d'ouvrir la concertation à tous, une vaste enquête complémentaire aux ateliers de concertation a été mise en ligne et envoyée aux 400 préinscrits à la concertation. Au total 164 personnes ont répondu. Toutes les étapes de cette concertation se sont faites en amont du travail mené dans de multiples lieux instaurés pour mener au mieux le développement stratégique de ce dernier quartier de Louvain-la-Neuve.

De nombreux lieux d’échanges ont été mis en place où les réflexions ont ainsi été menées au sein de ces Comité d’accompagnement, Comité de pilotages interne UCLouvain, Comité de pilotage Ville-Région-UCLouvain, Groupes de travail, travaux de groupes d’étudiants, bureau de Faculté de LOCI,…

Les enjeux et objectifs du SOL ont ensuite été réfléchis, débattus, modifiés,… pour aboutir en décembre 2019 à leurs présentations lors d’une deuxième réunion du Comité d’accompagnement du SOL, tel qu’institué dans le CodT et composé pour notre projet d’une quarantaine de membres représentants les différents acteurs impliqués dans l’élaboration de ce Schéma d’orientation local.

Après accord du Conseil communal, un autre bureau d’étude (la sprl Atelier d'Architecture DREAM) analysera l’avant-projet à travers un RIE (rapport sur les incidences environnementales). Après discussions avec la Ville et la Région autour des conclusions de ce RIE mais aussi en fonction des avis remis à l’issue d’une enquête publique, l’avant-projet sera amendé pour être présenté en version « projet de SOL » au Conseil communal puis au Gouvernement wallon en 2021.

Les étapes avant approbation de ce SOL sont encore nombreuses mais en corrélation avec l’ampleur des attentes et de l’ambition que nous portons pour ce dernier quartier d’une taille unique en Wallonie (environ 1400 logements).
De nombreuses autres réflexions vont pouvoir débuter en 2020 et 2021 tels que le projet du CLT (community land trust) à piloter par la Ville et l’UCLouvain, la façon de réaliser et opérationnaliser dans les années à venir les infrastructures pour viabiliser le quartier,…

Toutes ces étapes devraient nous mener aux environs de 2024 pour lancer les premières constructions de logements…


 20 décembre 2019

 Bilan de la concertation citoyenne

Document de synthèse de la participation citoyenne de ce printemps 2019

 Bilan de la concertation citoyenne Athéna - Lauzelle



 

25 mars 2019


En février 2019, l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) s’est lancée dans la mise en œuvre d’un Schéma d’Orientation Local (SOL) pour la zone d’habitat Athéna-Lauzelle à Louvain-la-Neuve. Cet outil de planification urbaine servira de cadre pour les années à venir.

Cadre de la démarche

La Région wallonne a défini, en 2011, via la révision du plan de secteur - pour la zone d’habitat Athéna- Lauzelle - un programme de logements nouveaux en adéquation avec les objectifs de diversité sociale et de développement durable et écologique : étude de la gestion des eaux usées et pluviales, prévention des pollutions, maillage bleu et vert, éco-maraîchage, etc. Pour un tel développement, des activités économiques de quartier et des services collectifs sont également prévus.



Les enjeux sont très importants puisque le site « Athéna Lauzelle » constitue le dernier grand quartier résidentiel à urbaniser. Celui-ci couvre une surface d’environ 30 hectares et était déjà préfiguré dans le Plan directeur initial de Louvain-la-Neuve. Ce quartier est délimité par la Route Nationale 4, le boulevard de Lauzelle, l’avenue Athéna, ainsi que par la zone forestière du bois de Lauzelle et la drève du Golf.

Les attentes des différents acteurs (la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, l’UCLouvain, les habitants actuels et futurs, les étudiants…) qui partagent, le site sont élevées. La volonté de l’université est de réaliser un quartier ambitieux sur le plan de l’aménagement des espaces publics, de la conception des logements, des économies d’énergie, de la promotion des modes de déplacements doux ou de la gestion de l’eau et des déchets.

L’UCLouvain a en effet souhaité que l’établissement de son Schéma d’Orientation Local (SOL) se fasse en co-construction avec les acteurs du territoire, et ce dès la conception du projet, afin de tenir compte des perceptions, des attentes et des besoins des usagers et des habitants actuels et futurs habitants du quartier.

Valoriser, montrer et exposer les résultats obtenus grâce à un apport et un processus collectif, c’est ainsi que l’UCLouvain désire établir son Schéma d’Orientation Local (SOL) à destination des habitants, afin qu’il serve à améliorer et préserver la qualité de vie pour tous.

Pour encadrer et animer cette démarche, l’UCLouvain a désigné le bureau d’étude XMU et ses partenaires : l’agence Alphaville, spécialisée en programmation urbaine, et Madame Anne-Solange Muis pour la concertation.

Objectifs et attentes de la participation citoyenne

La participation citoyenne complète l’analyse technique et apporte un éclairage aux décideurs et aux aménageurs. Elle offre par ailleurs la possibilité aux habitants et futurs habitants de se saisir de leur territoire, de mieux se l’approprier et d’apporter leur contribution à la construction de leur espace de vie.

Les objectifs des ateliers de concertation sont :
• Donner la parole.
• Recueillir et écouter.
• Expliquer, sensibiliser et informer.
• Reconnaître le rôle et l’apport de chacun dans le processus de développement et d’amélioration territoriale.